Éleuthérocoque

La première utilisation d’Acanthopanax remonte à plus de quatre mille ans, voire plus. En tant que plante adaptable à l’organisme humain, elle est souvent comparée au ginseng coréen, d’où son surnom de « ginseng sibérien ».