La Schisandra chinensis une plante adaptogène surprenante


La schisandra (Schisandra chinensis) est une plante adaptogène originaire de Russie, du nord-est de la Chine et de Corée.

Plus bas vous trouverez un extrait sec de fruit de schisandra concentré à 30:1 et titré à 10 % en schisandrines (lignanes), molécules polyphénoliques que l’on retrouve dans les baies de schisandra et qui lui apportent ses propriétés thérapeutiques.

La médecine traditionnelle chinoise confère au fruit de la schisandra l’essence des 5 éléments (le bois – le goût acide, le feu – le goût amer, la terre – le goût sucré, le métal – le goût piquant et l’eau – le goût salé) qui sont liées à leur action sur les différentes parties du corps (reins, foie, poumons, coeur et estomac).

L’efficacité de la schisandra contre le stress et la fatigue ainsi que ses effets pour améliorer le rendement mental et la capacité de travail ont été prouvés.

Schisandra chinensis

Noms & famille

Noms communs : schizandra, schisandra.
Nom botanique : Schizandrae chinensis, famille des schisandracées ou des
magnoliacées.
Noms chinois : Wu Wei Zi (baies séchées), Ji- Chu, Hoy Tsi.
Nom russe : limonnik.
Nom japonais : gomishi.

Parties utilisées : les baies séchées et broyées.
Traditionnellement, les baies sont récoltées à l’automne.
Habitat et origine : le schisandra est une liane odorante qui s’enroule autour des arbres et dont les fleurs blanches produisent des grappes de petites baies rouges. Il pousse un peu partout en Russie, Chine, Corée, ainsi qu’au Japon.

Schisandra chinensis

Historique

Les baies de Schizandra font partie de la pharmacopée chinoise et russe depuis très longtemps. Elles ont aussi été adoptées par la médecine traditionnelle japonaise (Kampo).

Le nom chinois des baies séchées (Wu Wei Zi) veut dire « fruit aux cinq saveurs », car elles combineraient tous les goûts : aigre, sucré, salé, piquant et amer.

Les baies de Schizandra se retrouvent dans de nombreuses préparations de la Médecine traditionnelle chinoise, dont les propriétés varient selon les autres plantes utilisées.

Traditionnellement, les baies de Schizandra étaient utilisées pour soulager l’asthme, la toux, les troubles respiratoires ainsi que la diarrhée, l’insomnie, les troubles reliés à une déficience rénale et l’impuissance. Les chasseurs et les athlètes en prenaient pour augmenter leur endurance.

La Schizandra était utilisée en Russie pour ses actions de coupe faim, améliorer la vision nocturne et pour atténuer la faim, la soif et l’épuisement des chasseurs.

Voilà qui explique peut-être l’intérêt du gouvernement russe qui a financé des études sur le Schizandra dans les années 1940, dans le but notamment de soutenir la santé de ses soldats.

Schisandra chinensis

La Recherche Scientifique

PROPRIÉTÉS:

• Adaptogène ayant des propriétés antistress et antifatigue. Il augmente le rendement mental et la capacité de travail (1).
• Action protectrice sur le coeur, les reins, le foie et l’estomac (2,5 -7).
• Soulagement des symptômes de l’asthme (3-4).
• Immunomodulatrice, anti-inflammatoire (8).

Sources:

  1. Pharmacology of Schisandra chinensis Bail.: An
    overview of Russian research and uses in
    medicine. Panossian and Wikman (2008) J
    Ethnopharmacology 118: 183–212
  2. independent relaxation of isolated rat thoracic aorta. Rhyu et al. (2006) Phytomedicine 13: 651–657.
  3. Antioxidant and anti inflammatory effects of
    Schisandra and Paeonia extracts in the treatment
    of asthma. Chen et al. (2014). ExpTher Med 8:
    1479-1483.
  4. Antiasthmatic effects of schizandraefructus
    extract in mice with asthma. Kim et al. (2014)
    Pharmacogn Mag 10(Suppl 1): S80–S85.
  5. Protective effects of gomisin A isolated from
    Schisandra chinensis against CCl4-induced
    hepatic and renal injury. Hwang et al. (2013) Int J
    Mol Med 31: 888-898. www.fitoterapia.net
  6. Correlation between antistress and
    hepatoprotective effects of schisandra lignans
    was related with its antioxidative actions in liver
    cells. Pu et al. (2012)
  7. Evidence-Based Complement Altern Med Vol 2012, Article ID
    161062, 7 pages
  8. Schisandra chinensis peptidoglycan-assisted
    transmembrane transport of lignans uniquely
    altered the pharmacokinetic and
    pharmacodynamic mechanisms in human
    HepG2 cell model. Chyau et al. (2014) .
Schisandra chinensis