8 façons pour prévenir les métastases du cancer grâce à la curcumine.

8 façons pour prévenir les métastases du cancer grâce à la curcumine.

bienfaits_curcuma

Le cancer, une division incontrôlée..

Un cancer est défini comme une division incontrôlée des cellules, ce qui conduit à la formation de « grumeaux de cellules » appelées tumeurs.
Une telle division cellulaire incontrôlée est due à certains changements génétiques qui conduisent à une agglomération cellulaire (propriété par laquelle les cellules sont en contact avec d’autres cellules de sorte que les cellules se développent en une seule couche).

La métastase est définie comme la situation dans laquelle la cellule en « grumeaux » provenant d’un cancer vers d’autres parties du corps par la circulation sanguine ou le système lymphatique.

Ces masses de cellules « grumeaux » vont par la suite détruire et envahir les tissus sains.

Le nom du cancer métastatique est nommé d’après l’organe d’origine et non l’organe auquel il se propage.

La propriété par lequel les tumeurs présentent des métastases est appelée tumeur maligne.

Pour que les cellules malignes continuent à croître et se diviser, il leur faut un approvisionnement constant de sang pour ainsi développer de nouveaux vaisseaux sanguins, ces vaisseaux alimenteront la tumeur, appelé angiogenèse.

Voyons le rôle de la curcumine pour enrayer un tel processus.

468x60

Comment la curcumine du curcuma empêche les métastases du cancer?

Le curcuma , une épice commune dans les repas de tous les jours, a été utilisé dans la médecine ayurvédique depuis les temps anciens. La curcumine, le principal ingrédient actif présent dans le curcuma, a démontré qu’elle possède des propriétés anti-cancer.

Ainsi, l’on peut dire que le curcuma aide à l’inhibition des gènes impliqués dans la migration cellulaire et l’angiogenèse, deux propriétés importantes des tumeurs malignes.

En outre, le curcuma par sa curcumine contribue à l’activation des protéines qui sont impliquées dans le blocage du cycle cellulaire et la mort cellulaire, empêchant ainsi la division cellulaire incontrôlée. (apoptose cellulaire)

Le curcuma est également impliqué dans la répression des oncogènes micro-ARN, activant ainsi les protéines suppresseurs de tumeurs.

La curcumine du curcuma aide contre les métastases du cancer.

Le curcuma induit un arrêt du cycle cellulaire et augmente l’apoptose (mort cellulaire)

La métastase se produit en raison de la division incontrôlée des cellules. Ainsi, une manière plausible d’éviter cela serait d’arrêter le cycle cellulaire néfaste.

La recherche a montré que l’une des raisons de formation de métastases pulmonaires et de cancer du sein est la sur-expression d’Aurora-A, une oncoprotéine (protéines qui transforment les cellules normales en cellules cancéreuses).

Aurora-A est constituée d’une famille de kinases (une enzyme qui catalyse la phosphorylation) et sont essentielles pour la prolifération cellulaire.

La recherche a montré que le traitement des cellules cancéreuses du sein avec de la curcumine extraite du curcuma conduit à l’inhibition de métastases, en réduisant les niveaux d’expression d’Aurora-A, de pair avec l’arrêt du cycle cellulaire.

Ce que cela signifie?

La curcumine aide à l’arrêt du cycle cellulaire, et inhibe ainsi la croissance cellulaire incontrôlée et la métastase des cellules cancéreuses du sein.

Le curcuma grâce à sa curcumine, inhibe les métastases osseuses du cancer

De nombreuses formes de tumeurs comme les tumeurs cancéreuses du poumon ou cancer du sein sécrètent l’hormone parathyroïdienne protéine (PTHrP), une maladie qui provoque une hypercalcémie.

L’hypercalcémie est une affection caractérisée par une augmentation des niveaux de calcium dans le sang, notamment augmenté par la surconsommation de lait et laitages en autres.

Les os sont des sites de métastase de nombreuses formes de cancer, comme le cancer du sein, le carcinome des cellules rénales, etc. La recherche a montré que l’hypercalcémie est l’un des cycles importants de métastases osseuses de cancer.

Des études ont montré que les curcuminoïdes présents dans la curcumine extraite du curcuma peuvent inhiber la sécrétion de l’hormone parathyroïdienne (protéine PTHrP), donc réduire les risques de métastases osseuses du cancer.

468x60

Le curcuma inhibe l’approvisionnement en sang vers de nouvelles cellules cancéreuses, inhibe ainsi la malignité par apoptose.

Parmi les différents types de cancers observés dans la glande thyroïde, le cancer papillaire est la forme la plus courante.

Une des caractéristiques les plus communes aux tumeurs malignes est l’angiogenèse ou le développement de nouveaux vaisseaux sanguins afin de faciliter l’approvisionnement en sang vers les nouvelles cellules.

Parmi les diverses protéines impliquées dans l’angiogenèse, les métalloprotéinases matricielles jouent un rôle important dans le caractère invasif des tumeurs malignes en contribuant à l’angiogenèse.

Des études ont montré que la curcumine est capable de prévenir l’invasion métastasique des cancers et la malignité dans des cellules tumorales papillaires par la régulation négative de l’expression des métalloprotéinases matricielles.(voir : apoptose cellulaire).

Qu’est ce que cela signifie?

Le curcuma peut inhiber la malignité des tumeurs en stoppant l’approvisionnement en sang vers les cellules cancéreuses nouvellement développés.

Le curcuma régule à la baisse les gènes liés à la survie des cellules cancéreuses

Le NF-kB est une signalisation cellulaire importante de voie impliquée dans la progression du cancer en activant différents gènes qui pourraient conduire à une croissance cellulaire incontrôlée.

La recherche a montré que le curcuma inhibe l’activation de la voie ainsi que les produits géniques de NF-activés par cette voie qui sont associés à la prolifération cellulaire, la survie et la métastase des cellules cancéreuses.

Qu’est ce que cela signifie?

Le curcuma peut jouer un rôle majeur dans l’inactivation des produits de gènes qui causent des métastases du cancer.

Des nanoparticules de curcumine concentrée encapsulées (gélules) contre la croissance tumorale.

La curcumine, le principal ingrédient actif présent dans le curcuma, en raison de sa très faible biodisponibilité nécessite l’ajout d’un biodisponibilisateur naturel tel que la pipérine pour déclencher des effets cliniques.

La biodisponibilité est ainsi accrue dans les tissus et le plasma du corps.

Qu’est ce que cela signifie?

La Curcumine promut par une biodisponibilité appropriée, peut inhiber la croissance tumorale et les métastases des cellules cancéreuses.

La curcumine inhibe l’invasion d’un cancer en activant les protéines en tant que suppresseur de tumeurs.

Des études ont montré que la dérégulation de l’expression de certaines protéines est impliquée dans diverses formes de cancers, en jouant un rôle crucial dans la prolifération tumorale, des métastases cancéreuses, la progression du cancer, etc.

La recherche a montré que la curcumine active la protéine suppresseur de tumeur et présente une réduction de la migration cellulaire et l’invasion des cellules en fonction de la concentration.

468x60

La Curcumine active des protéines suppresseur de tumeurs et empêche les métastases du cancer.

La curcumine inhibe les protéines impliquées dans la migration cellulaire, empêchant ainsi la métastase.

La principale propriété de la métastase est la migration des cellules qui est le mouvement des cellules d’une partie du corps à l’autre.

Par conséquent, l’inhibition de protéines impliquées dans la migration cellulaire peut jouer un rôle crucial dans la prévention de la malignité des tumeurs.

L’une des protéines impliquées dans le mouvement des cellules, cortactine, a été trouvé à exprimer au-delà des niveaux normaux dans les cellules cancéreuses.

La surexpression de cette protéine a été attribuée à la migration des cellules cancéreuses.

La recherche a montré que la curcumine, l’ingrédient actif du curcuma, aide à bloquer le cortactine de protéine impliquée dans la migration cellulaire des cellules cancéreuses du côlon.

Ce que cela signifie? La Curcumine inhibe les protéines impliquées dans la migration cellulaire, arrête ainsi les cellules cancéreuses de devenir malignes.

Le curcuma inhibe l’expression de micro-ARN oncogènes

Le Micro-ARN est défini comme étant un court segment d’acide ribonucléique ou d’ARN (séquences nucléotidiques qui codent les protéines) qui limitent l’expression de ses protéines cible.

La dérégulation de l’expression de micro-ARN a été associée à diverses formes de cancers.

Un tel micro-ARN miR-21 inhibe l’expression de sa protéine de gènes suppresseurs de tumeur cible, programmée les protéines provoquent la mort cellulaire (Pdcd4), et son expression élevée a été associé au cancer colorectal.

La recherche a montré que la curcumine inhibe miR-21, et donc stabilise l’expression de la protéine suppresseur de tumeur Pdcd4.

Qu’est ce que cela signifie?

La curcumine du curcuma inhibe oncogéniquement le micro-ARN, régule à la hausse ainsi l’expression de protéines suppresseurs de tumeurs.

468x60

Dosage

Bien que le dosage exact de la curcumine concentrée extraite du curcuma pour la prévention des métastases du cancer n’est pas fixée en raison des variante d’assimilation d’un individu à l’autre, la curcumine peut être consommé tous les jours en prévention et maintien d’un organisme paré contre l’inflammation cellulaire, et 400 mg à 2 g par jour.

Cependant, le curcuma a une très faible biodisponibilité; par conséquent, il est suggéré de consommer une curcumine de qualité titrée à 95% de curcuminoïdes associé à de la pipérine ou broméline d’ananas, corps gras tel que l’huile de coco pour améliorer son absorption dans l’organisme.

Précautions

Le curcuma est réputé pour n’avoir aucun effet secondaire. Toutefois, les personnes allergiques au curcuma devraient éviter, d’autre peuvent développer des éruptions cutanées momentanées correspondant à une détoxination de l’organisme dans les premières semaines, sans gravité.

Le curcuma comme épice est très sûr, mais les précautions doivent être prises lors de la prise de suppléments concentrés.

En outre, les précautions doivent être prises par les femmes enceintes traditionnellement par précaution mais sans fondement cependant.

En outre, les patients souffrant de calculs de la vésicule biliaire et les patients ayant des médicaments pour « liquéfier le sang» devraient consulter le médecin avant d’entamer un traitement préventif à long terme et de stopper une semaine avant une opération chirurgicale.

Conclusion

Déjà, plus de 6000 études ont été réalisées concernant les propriétés anti-cancéreuses de la curcumine du curcuma.

Plusieurs essais cliniques ont montré sa puissance et son efficacité dans le traitement du cancer et la prévention des tumeurs de devenir maligne. Conseil produit par la rédaction.

source : http://www.turmericforhealth.com/

468x60

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.