La curcumine du curcuma protection contre la leucémie ?

La curcumine du curcuma protection contre la leucémie ?

La curcumine du curcuma protégerait de la leucémie…

Plusieurs études portant sur l’exposition d’animaux à des substances carcinogènes indiquent que la curcumine, le pigment du curcuma, pourrait
prévenir plusieurs cancers, tels que ceux du poumon, du côlon, de l’estomac, du foie, de la peau, du sein, de oesophage, les lymphomes et
la leucémie.

(López-Lázaro M. Anticancer and carcinogenic properties of curcumin: considerations for its clinical development as a cancer chemopreventive and chemotherapeutic agent. Mol Nutr Food Res. 2008 Jun;52 Suppl 1:S103-27)

Il existe plus de 6 000 études dont une grande partie publiée sur les effets anticancéreux de la curcumine du curcuma dont près de 80 uniquement à propos de la leucémie.

Une majeure partie de ces études ont été réalisées dans les 15 dernières années. Et la presse en dévoile au moins 2 ou 3 par semaines en 2014.

Pourquoi un tel intérêt?

La curcumine est une molécule non toxique, sans effets indésirables, la plus puissante et la plus efficace contre le cancer connue à ce jour.

Biocurcumax™

3 effets principaux connus à ce jour de la curcumine :

Antiangiogénique:

il réduit la vascularisation des tumeurs. Même si ce n’est que l’un des
facteurs contre la leucémie, il pourrait s’avérer utile pour des cancers très vascularisés comme le cancer du colon, du foie..

Proapoptotique:

il provoque le suicide des cellules cancéreuses de façon sélective, tel un
éliminateur « d’Aliens » , sans toucher aux cellules saines sinon en leur apportant une protection additionnelle. De nombreuses études confirment
cet effet sur les différents type leucémies. source : « curcumin apoptosis leukemia » >> http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?
CMD=search&DB=pubmed

Anti »MDR » ou Chimiosensibilisant :

MDR (pour Multi Drug Resistance) est un vrai soucis dans la traitement des chimiothérapies. Certaines cellules cancéreuses produisent une protéine qui leur donne la capacité d’éliminer des éléments toxiques et se protégeant ainsi contre certaines molécules de traitement médicamenteux.

Biocurcumax™

Les curcuminoïdes dont la curcumine du curcuma est en prévalence, abaisse la production de cette protéine et pourrait donc permettre une amélioration des effets chimiothérapeutiques.

source : « curcumin MDR leukemia » >> http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?CMD=search&DB=pubmed


Le curcuma, épice couramment utilisée dans la cuisine asiatique, pourrait donc protéger les enfants notamment contre la leucémie, ainsi l’avait indiqué un scientifique lors de la première conférence sur les leucémies de l’enfant organisée à Londres.

Il avait déjà été démontré que le curcuma qui entrait dans la composition du curry pouvait permettre d’aider à prévenir et traiter le cancer du côlon entre autres.

La puissante curcumine en action

La curcumine du curcuma a des propriétés médicinales car il inhibe la production d’une enzyme inflammatoire, la cyclo-oxygénase-2 (COX-2) qui atteint des taux anormalement élevés dans certaines maladies inflammatoires et certains cancers du côlon, cancer du sein, cancer du pancréas, cancer des reins..

Les taux de leucémies ont augmenté régulièrement au cours des 50 dernières années mais leur incidence en Asie est bien inférieure à celles des pays occidentaux qui ne consomment pas de curcuma culturellement comme en Inde par exemple.

Cela s’explique par l’action du curcuma, a indiqué le Pr Mookly Nagabhushan du Loyola University Medical Center de Chicago, lors de la conférence sur les leucémies par l’association caritative « Children with Leukemia ».

« Certains des facteurs de risque connus qui contribuent à l’incidence élevée des leucémies chez l’enfant proviennent de l’interaction de différents facteurs du mode de vie et de l’environnement », a-t-il expliqué.

Des scientifiques émettent l’hypothèse que certains enfants naissent avec une prédisposition pour cette maladie, qui survient généralement chez les enfants de 1 à 4 ans, mais qu’ils ne la développent que si elle est déclenchée par des facteurs environnementaux.

Les infections, les virus, les radiations, les pesticides et certaines substances chimiques sont suspectées. « Nos travaux montrent que les curcuminoïdes du curcuma, présents dans l’alimentation atténuent certains de ces facteurs de risque », a précisé le Pr Nagabhushan.

Biocurcumax™

La curcumine du curcuma serait donc une excellente voie de protection cellulaire en amont.

La curcumine du curcuma inhibe de manière irréversible la multiplication des cellules leucémiques in vitro et semble protéger contre les lésions causées par le tabagisme et par la consommation de certains aliments industriels.

Le Dr Marilyn Kwan de l’Université de Californie de Berkeley a présenté des travaux séparés provenant d’une étude sur plus de 300 enfants qui démontre les bénéfices de consommer des aliments sains. »

Nous avons trouvé que la consommation régulière d’oranges et/ou de bananes au cours des deux premières années de vie est associée à une réduction du risque de leucémie de l’enfant », a-t-elle rapporté.

source : http://www.apmnews

Biocurcumax™

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.